TRAVAIL INDIVIDUEL
Se sentir dans une vie qui se cherche, en souffrance, vivre des attitudes et dans des situations répétitives, être en recherche...
Autant de circonstances qui nous appellent à penser faire une «démarche personnelle». Alors que nous aurions tant désiré nous en sortir seuls nous songeons à nous faire aider ou accompagner ! Toutes ces situations parlent de «quelque chose» dans notre vie, difficilement reconnaissable, souvent incompréhensible et qui pourtant parle de nous ! “Quelque chose” qui demande à être entendu à être reçu. Quelque chose de notre vie qui ne peut émerger que dans le rapport présent à un autre.
Ecoute, disponibilité, reconnaissance, ouverture à qui vous êtes vraiment, voilà pour moi l'essentiel, lorsque vous me faites une demande.

Comment faire de la lumière sur nos ombres sans faire de l'ombre à la lumière,
afin qu'advienne ce qui est de notre humanité en devenir,
révélant de l'ombre qu'elle est profondeur de la lumière en mouvement.



PRATIQUEMENT

Pour prendre
contact, il y a le téléphone ou le courriel, puis un entretien sans autre engagement, pour sentir si il y a, de part et d'autre, un travail possible.

Le
prix. Individuel (et couple), séance d'une heure, 80.- fr. (120.- pour une heure trente), ou prix adapté à la situation personnelle. Mon organisation financière ressemble à une mutuelle. Pour toute personne engagée dans une démarche, et qui à peu de moyens financiers, ou qui traverse des difficultés passagères, nous adaptons le prix en fonction des moyens. Une mensualisation est aussi possible en fonction de votre budget.
En couple séance d'une heure ou une heure et demi suivant la situation avec un travail individuel possible conjointement.

En groupe (permanent) : sous forme de journées, un samedi toutes les 5 à 6 semaines environ et en résidentiel 1 fois par année et en fin de semaine une fois l'an. Prix : 100.- fr la journée.



Remarques à propos du cadre de travail
Engagement et dégagement à propos des RDV

Le travail se fait dans le contact direct par la relation face à face.
Au début du travail l'engagement se fait petit à petit, séance après séance. Cela permet de trouver un rythme et aussi de s'arrêter si la démarche ne prend pas.

Tout rendez vous pris l'est par vous et par moi. Ainsi tout est fait pour que cette rencontre se passe, même si c'est difficile d'y venir. Sauf bien entendu pour toutes les raisons indépendantes de vous personnellement (maladie, accident, pannes etc.).
Ainsi aucun rendez vous ne s'annule il se déplace.
Même pour mettre un terme au travail, on vient à la dernière séance pour poser cette décision face à face. Votre décision est indiscutable même si je peux avoir un avis différent du votre sur la question. Ca n'est qu'un point de vue personnel de ma part. Se parler dans un tel moment permet de clore dans la reconnaissance réciproque du travail accomplis.
Mais si vous ne désirez pas ou ne pouvez pas faire face, vous pouvez toujours disparaître. C'est une solution que je peux comprendre.

Changements et modifications des RDV
Pour les situations simples qui concernent que des informations pratiques, vous pouvez utiliser SMS et WhatsApp (079 319 03 25). Mais pour toutes questions qui sont personnelles et qui touchent au cadre de travail et ainsi demande une écoute et un dialogue, merci d'utiliser le téléphone. Sur mon répondeur (sauf défaillance de ma part) il y a chaque jour mes disponibilités pour me joindre directement.

Oui ce travail est exigeant pas seulement dans la démarche mais aussi dans le respect de votre engagement et de venir au rdv même quandd on a pas envie.
Je fais tout mon possible pour que ces conditions de travail se passent au mieux.

Remarques personnelle : les SMS et autres messageries son très compliquées et difficiles pour arriver à s'exprimer personnellement. Il sont des points de vue individuels et sans dialogue. Ils sont toujours au risque de l'interprétation. Ils font très vite rentrer dans la souffrance d'être incompris trompé, etc. Le rapport de force arrive vite dans ce type d'échange, alors sans issue, sans même le vouloir.

A suivre...